L’autrement, l’autre ment … merci à lui

L' »autrement tout » est à la mode me dit un ami alors que je lui prête un livre justement « Autrement l’évangile »… mais il ajoute, venant sur mon terrain de jeu des jeux de mots, que l’autre ment !
Merci Benoit D.

L’autre ment ….

L’autre n’est que pour moi ce que j’en vois. Je ne vois de l’autre que ce que je me laisse voir de lui. Je le construis au travers de mon filtre de croyances, perceptions … L’autre tel que je le vois est donc mensonge !

Ça c’est une première approche dont peut se gargariser le quidam qui a « fait un travail sur lui ». On ne peut plus avoir confiance en personne donc …

La suite promet du meilleur puisque si l’autre ment, c’est parce qu’il n’est que la facette que je peux voir (ou que je me figure) de ce qu’il est en réalité (si réalité il y a …). Je peux donc si je creuse à la lueur de ce que je vois chez l’autre rencontrer et décoder mes prismes, mes focales, mes croyances, mes biais, mes préjugés, mes présupposés …
L’autre ment, c’est certain … mais ce mensonge est une étincelle pour qui veut progresser sur son chemin de vérité propre. L’autre ment dans ce qu’il me donne de lui (lisez … dans ce que j’arrive à prendre, à percevoir de lui), mais m’offre un éclairage inestimable sur qui je suis au travers de comment je fonctionne.

L’autre ment et je l’en remercie !

« Autrui, c’est à dire l’autre, c’est à dire le moi qui n’est pas moi » Jean Paul Sartre

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.